La Journée internationale des droits des femmes dans le monde


Clarisse Luiz 8 mars 2019

Elle en a fait du chemin la Journée internationale des droits des femmes ! 

JIDF - kemoil.ru

La première célébration de la journée de la femme au niveau national a eu lieu à New York le 28 février 1909. 100 ans plus tard c’est devenu un événement mondial reconnu pour célébrer et soutenir l’autonomisation des femmes.

Des célébrations un peu partout

C’est actuellement un jour férié dans 27 pays. Mais même ceux dans lesquels le 8 mars est considéré comme un jour lambda organisent des marches, des démonstrations et des célébrations à l’occasion.

  • Allemagne

Plusieurs associations féministes ainsi que le parti socialiste Die Linke ont organisé une manifestation avec le slogan « Célébrer, frapper et continuer de se battre ».

Bonne nouvelle : cette année Berlin a voté pour que le 8 mars soit un jour férié officiellement reconnu.

  • Chine 

En Chine, le 8 mars est une fête nationale depuis 1949. De nombreuses entreprises offrent à leurs employées une demi-journée de congé à l’occasion. Semblable à la Saint-Valentin, la Journée internationale des droits des femmes est considérée comme une occasion de choyer les femmes de cadeaux. C’est presque devenu une fête commerciale.

La Chine fête également la Journée de la fille le 7 mars, pour célébrer les étudiantes chinoises.

  • États-Unis

Comme les États-Unis aiment faire les choses en grand, ils ont décidé que le mois de mars dans sa totalité serait consacré aux femmes et à leur histoire. Chaque année, le président publie une déclaration officielle afin d’honorer les réalisations des femmes américaines.

  • Espagne

L’année dernière, près de 5 millions de personnes avaient participé à la . Cette année encore, elle aura lieu.

Des manifestations appellent les Espagnols à se lever « contre la justice patriarcale », en référence à l’affaire de  où les 5 agresseurs d’une jeune fille de 18 ans avaient été mis en liberté contre une caution de 6 000 €.  

  • France

Un appel à la grève a été lancé, il s’intitule « 8 mars, 15h40, l’heure des comptes ». Elle fait référence au fait que les femmes travaillent gratuitement tous les jours à partir de 15h40 en raison de l’écart salarial entre hommes et femmes. L’idée : que les femmes cessent de travailler à 15h40 et portent toutes un foulard violet.

« Nous représentons 52% de la population française. Notre salaire est inférieur de  à celui des hommes. Par conséquent, à partir de 15h40, nous travaillons gratuitement », ont expliqué les organisateurs.

  • Italie

Une grève féministe menée par le mouvement « Non Una di Meno » (« Pas une de moins ») aura lieu. La manifestation appelle à des grèves sur les lieux de travail, dans les hôpitaux et dans les espaces publics et a été déclenchée en signe de protestation contre « les violences patriarcales et racistes de la société néolibérale », selon le site de l’événement.

  • Royaume-Uni

Londres accueille un grand nombre d’événements, y compris le festival Women of the World, avec la participation d’activistes politiques.

  • Russie

La Journée internationale des droits des femmes est un jour férié officiel en Russie comme dans plusieurs autres pays de l’ex-URSS. Malheureusement la majorité d’entre eux ne le voient pas comme un jour de lutte pour les droits des femmes.

Droit des femmes : on en est où ?

Si des progrès on été fait, il reste encore pas mal de chemin à parcourir…

  • 214 millions de femmes dans le monde en âge de procréer n’ont pas accès à la contraception et seuls cinquante-huit pays autorisent l’avortement sans condition.
  • 130 millions de jeunes filles ne sont toujours pas scolarisées dans le monde. Pour 100 garçons en âge d’être à l’école primaire qui ne sont pas scolarisés, c’est 123 petites filles qui le sont
  • Chaque année, on estime à 15 millions le nombre de filles de moins de 18 ans mariées dans le monde.
  • Côté travail, si l’écart salarial entre les hommes et les femmes se réduit, il est encore bien présent : en Europe les salaires des femmes sont toujours inférieurs .
  • En Russie, 456 professions sont encore interdites aux femmes (les postes de conductrice de camion agricole, aiguilleuse de trains, plombières…).
  • 200 millions de filles et de femmes sont encore touchées par les mutilations génitales pourtant reconnues comme une violation des droits de l’homme.
  • 1 000 crimes d’honneur sont commis chaque année plus particulièrement en Inde et au Pakistan (bien que les chiffres réels soient toujours très difficiles à obtenir).

Ne pas perdre espoir

Il ne faut quand même pas oublier de souligner les progrès qui ont été faits ces dernières années. C’est le cas en Arabie Saoudite, où le droit de conduire à récemment été accordé aux femmes. Ou encore en Iran où les femmes peuvent désormais aller dans des stades. Le Liban, la Tunisie et la Jordanie ont enfin aboli les lois qui autorisaient un violeur à se marier à sa victime pour réparer son crime.

Selon le , il faudra au moins 108 ans pour combler le fossé entre les sexes et 202 ans pour la parité économique au rythme de changement actuel.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Arabie Saoudite, l’application qui dérange

Journée internationale des droits des femmes : notre best-of


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kemoil.ru