« Balance Ton Quoi » : le clip engagé de Angèle


Clarisse Luiz 18 avril 2019

Dénoncer les clichés, prôner l’éducation et faire le procès de personnes accusées de sexisme : Angèle l’a fait !

Avec « Balance Ton Quoi », la jeune chanteuse belge met à l’honneur le mouvement #MeToo dans un clip plein d’humour. Les sexistes n’ont qu’à bien se tenir ! 

Une multitude de thèmes abordés

Tantôt juge, avocate, témoin, victime en passant par coach à la tête d’une académie d’éducation masculine, Angèle fait la leçon aux spectateurs et envoie un message clair à tous ceux qui importunent les filles. 

Selon Charlotte Abramow la réalisatrice, si le clip déjoue les clichés, prône l’éducation et fait le procès des personnes accusées de sexisme, le message va plus loin : « Beaucoup de thèmes sont ici évoqués avec la volonté d’illustrer un féminisme intersectionnel et inclusif : questions de genres, harcèlement sexuel au travail ou dans les transports, consentement, jugements de valeur, questions de pilosité, violences gynécologiques, dévalorisation des capacités des femmes à réussir par elles-mêmes, fétichisation des femmes noires, slut-shaming, respect des choix de chacun.e, charge mentale, historique des droits des femmes, censure des tétons féminins, etc. ». 

« L’Anti-Sexism Academy »

Le point fort du clip : « L’anti-Sexism Academy » : une école féministe imaginée par la chanteuse où les coupables de sexisme se retrouvent en formation. L’acteur français Pierre Niney fait une apparition sur le banc des cancres et incarne un jeune homme qui semble avoir du mal à comprendre le principe du consentement : « Je reviens juste sur un point qui n’est pas forcément hyper limpide, c’est juste que quand une fille dit non, souvent cela sous-entend… », peut-on l’entendre dire d’un ton hésitant avant de se faire rembarrer par Angèle de manière hilarante.

Une autre apparition remarquée dans le clip fait beaucoup parler : celle de Nikita Bellucci, l’ex actrice porno Française. Elle vient appuyer les propos de Angèle sur le consentement en tant que coach de l’Anti-Sexism Academy.

Dans cette chanson adressée aux sexistes, aux misogynes et aux harceleurs, la chanteuse met l’accent sur l’importance de l’enseignement pour lutter contre le « sexisme ordinaire ».

(Photo à la une : Balance Ton Quoi)

À lire aussi…

Future reconvertit en réalisateur porno dans son clip « Wifi Lit »

« Diamant », de la pop qui initie à la masturbation


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kemoil.ru