BBM : baiser, boire et manger


La rédaction 9 juin 2019

Patrick et Nathalie, la cinquantaine en Aquitaine.

Coucou les kemoil.ruistes, moi c’est Pat. Avec mon amante Nathalie, nous nous retrouvons tous les quinze jours pour partager un week-end autour du trio « baiser, boire et manger ».
Voilà comment ça se déroule typiquement.

Quand j’arrive chez Nat, je suis bien chaud et elle aussi, car nous n’avons pas encore eu notre ration de sexe. Je suis accueilli dans son loft par ma belle amante, habillée toute sexy, t-shirt transparent, string rouge, collants noirs et bottes. À peine ai-je franchi la porte et déposé mon sac, que nous nous lançons dans un fougueux bouche-à-bouche agrémenté de caresses intimes sur nos attributs respectifs. Nous prenons nos températures mutuelles. Nat met sa main dans mon caleçon pour vérifier que mon braquemart, qu’elle appelle son « anaconda », est bien au garde-à-vous. Moi, j’introduis des doigts dans sa fente bien humide (Nat s’est branlée avec ses godemichés en attendant mon arrivée). Doigts que je m’empresse de lécher.

Pendant que je me mets nu sous ma robe de chambre, elle prépare deux verres de pina colada agrémentés de charcuteries diverses. Enlacés, nous buvons notre apéro, puis nous démarrons nos jeux coquins. Je trempe ma bite dans mon verre de pina colada et la donne à sucer à ma Nat, expérience que je renouvelle, car ma Nat adore sucer mon sexe. Le temps d’une pause, je m’attarde sur ses nibards bien gonflés d’excitation pour les sucer et les mordre. Nat est une jouisseuse des seins. Ensuite, elle vient me chevaucher pour une partie endiablée de rodéo.

L’excitation est à son comble, Nat est toute trempée, et, moi, je sens le plaisir prêt à jaillir. Elle me reprend en bouche. Elle veut son élixir de jouvence. Je réponds à son désir en me vidant les couilles dans sa bouche. Elle n’en perd pas une goutte. « Je suis la reine de la pipe et je crois aux bienfaits du sperme pour la santé », m’assure-t-elle. Dans les bras l’un de l’autre, nous faisons une pause pina colada avant de nous installer sur le meilleur ami de Nat : le lit. À présent, je laisse la parole à mon amante.

Je reprends en bouche mon anaconda adoré pour bien le durcir et m’attarde sur ses bourses. J’en profite pour lécher la raie de mon Pat, plaisir que nous apprécions mutuellement. Étant une chienne, je me mets en levrette pour que mon Pat mate mon cul et qu’il me fouette avec le martinet. Je ressens du plaisir à être cinglée doucement, puis de plus en plus fort. Je me remets à couler grave.

Pat introduit son vier dans ma chatte trempée tout en me tirant par les cheveux et me déverse un flot de mots crus, comme quoi je serais une grosse cochonne et tout ça… Je reprends sa queue en bouche pour lécher mon sextoy vivant, puis je m’installe sur lui pour le chevaucher comme une amazone. Pat en profite pour me dilater le fion avec un ou deux doigts en prévision d’une bonne sodomie. Quand je sens que je suis bien chaude, je me retire et m’allonge afin qu’il me fasse un ouf de cunnilingus. Il introduit sa langue dans ma chatte et me lèche jusqu’à me faire jouir de plaisir.

Je suis prête à me faire enculer sauvagement ! Pat sort le tube de gel, me beurre le fion, puis introduit un, deux, trois puis quatre doigts pour me dilater le trou de balle. Il introduit ensuite sa bite doucement, puis plus sauvagement, dans mon cul. De nouveau, je jouis. Ce bonheur me permet de surmonter la douleur, car la bite de mon homme est bien large. Je kiffe la sodomie, car j’aime être dominée. Je gueule des mots crus en demandant à Pat de jouir dans mon cul. Ici, je lui redonne la parole.

Je jouis dans le cul de ma chienne. J’aime l’enculer, car j’aime la dominer. Quelle plus belle offrande d’amour de la part d’une femme que de donner son cul à un homme. Après cela, nous tombons dans les bras de Morphée, ma main posée sur sa fente. Dans la nuit ou au petit matin, le premier réveillé s’occupe de l’autre. Si c’est Nat, j’ai droit à une bonne sucette, et si c’est moi, je plante ma queue dans sa chatte, puis nous nous rendormons. Petit déjeuner à une heure raisonnable et retour au lit pour baiser. Après une bonne douche, nous sortons faire des courses. C’est l’heure du déjeuner. Nat se met au fourneau. J’en profite pour la reprendre en levrette avant de passer à table. C’est moi qui me colle à la vaisselle, et Nat en profite pour me sucer fortement. Voilà comment prendre son pied tout en faisant des tâches ménagères.

Enfin, nous nous installons sur le canapé. Nat est nue, et je l’épile intégralement (chatte et raie du cul). Après, je lui fais un massage en douceur en commençant par les pieds, les mollets, les cuisses pour finir par sa chatte toujours aussi humide. Ce massage nous incite à nous lancer de nouveau dans une partie de fellation et de baise. La suite dans un prochain récit. Amitiés coquines…

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez aussi…

Un voyage inoubliable

« Nous avons échangé des sourires complices dès que nous avons été hors de vue de Jean-Jacques qui nous a accompagnés à l’aéroport. Nous avons même échangé quelques baisers. » Michel.

Un amant en CDI

« Je sentais son sexe plaqué contre le fin tissu de ma robe. Son souffle parcourait mon cou et l’excitation me gagnait peu à peu. » Céline.

À retrouver sur notre plateforme VOD 

Aujourd’hui 3 couples super attendrissants nous ont ouvert la porte de leur intimité. Tout d’abord Morgane et Alex en couple depuis 10 ans et libertins assumés puis Lulu et Seb, en couple depuis 1 an et libertins en devenir et enfin Doryann qui a déjà fait plusieurs scènes X dont quelques-unes pour kemoil.ru et qui nous présente non sans émoi sa petite amie Anaïs.


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kemoil.ru