Soumis au hammam gay


La rédaction 13 mars 2019

Marc, 39 ans.

Bonjour, je m’appelle Marc, j’ai 39 ans et je suis marié depuis presque treize ans avec mon adorable épouse, Susan. Nous sommes libertins depuis quelques années. Récemment, un jeu s’est instauré entre Susan et moi. Elle est Maîtresse, et je suis soumis. Ce n’est pas du SM, mais elle me donne des missions à remplir pour explorer de nouvelles facettes de ma sexualité. Et j’aime cela.

L’autre jour, elle m’a ordonné de me rendre dans un sauna gay de notre région et de profiter des joies de la fellation et de la sodomie. Je me suis donc soumis aux volontés de Maîtresse. C’était, pour ne rien gâcher, une journée naturiste. Nous étions peu de clients. En arrivant, je suis allé prendre ma douche, puis je suis descendu au hammam. Là, un homme d’une cinquantaine d’années, musclé, est venu me rejoindre. Je suis grand, mince et musclé moi aussi. Il s’est assis à côté de moi, nous nous sommes regardés et, très vite, nous nous sommes mis à nous branler mutuellement. C’était très agréable. Quand il était entré dans le hammam, déjà, j’avais remarqué un sexe de belle taille au repos. Là, je le sentais grandir dans ma main : sa bite était longue et large. Elle me faisait envie. Je me suis donc penché en avant pour commencer à la sucer. Je me suis bien appliqué. Je l’ai léchée sur toute sa longueur, j’ai bien aspiré les couilles et j’ai enfilé toute la tige dans ma bouche. Elle était dure et vraiment bonne. À un moment, je lui ai pris la main pour qu’il m’appuie sur la tête en rythme pendant que ma bouche montait et descendait le long de sa matraque. C’était délicieux.

Je me suis redressé, je lui ai enfilé une capote et je me suis embroché sur sa queue. J’y suis allé tout doucement, car elle était vraiment grosse. Il a été d’une extrême douceur, car il m’a laissé le temps de bien m’empaler. Finalement, j’ai senti son gland bien collé à ma prostate. Il était au plus profond, et c’était vraiment bon. J’ai commencé à onduler. Il me branlait en même temps et j’ai très vite giclé sur son torse. Il s’est retiré et en partant il m’a dit qu’il me reprendrait plus tard, sur un ton très sûr de lui. J’ai eu l’impression d’être son objet sexuel et j’en étais terriblement excité.

J’ai profité des installations du sauna et, plus tard dans l’après midi, quand je l’ai recroisé, il m’a juste dit : « J’arrive. ». Mon sexe s’est tout de suite réveillé. Je suis allé dans le hammam, et il est arrivé accompagné d’un autre homme avec qui je l’avais vu discuter plus tôt. J’ai tout de suite compris que j’allais être leur petite pute et j’en avais envie. Très vite, je me suis retrouvé à les sucer et à les branler alternativement.

Ensuite, l’invité est passé derrière moi. Il a commencé à me lécher la rondelle et à y planter ses doigts, pendant que je suçais la grosse bite de mon premier amant. L’invité a mis une capote et m’a enfilé. Il avait une queue plus petite et bien dure. C’était très bon de se faire prendre le cul tout en suçant une bonne queue. Tout se faisait avec de l’excitation sexuelle, mais également beaucoup de tendresse. C’était vraiment agréable.

Au bout de quelques minutes, la chaleur nous a vaincus, et nous sommes allés tous les trois dans une cabine. L’invité m’a mis à quatre pattes et a recommencé à me doigter le cul avec un, puis deux, puis trois doigts. Je ne sais pas combien il en a mis, mais je crois que les cinq d’une main y sont passés… Et qu’est-ce que c’était bon ! Après, il a remis sa queue dans mon orifice tout béant. Pendant ce temps-là, mon premier amant me branlait. J’ai aussi demandé à mon enculeur de me donner la fessée. C’était délicieux. Vraiment, ils savaient tous les deux s’y prendre et ils m’ont emmené vers un orgasme très profond. J’ai giclé sur le matelas. L’invité s’est retiré pour se branler et me gicler dessus.

C’était une super partie de sexe, et j’ai adoré me retrouver dans cette position de petite salope dont le cul en redemande. Merci Maîtresse pour ces orgasmes que tu me fais découvrir. J’aime tellement être ton soumis. Je sais que tu as plein d’autres idées… J’ai hâte de les vivre. Je vous aime, Maîtresse.

(Photo à la une : Getty Images)

Dingues de dong

« Elle a fourré une main sous ma jupe et l’a posée sur ma culotte. Elle m’a glissé avec un grand sourire « Dis-moi, je ne pensais pas te faire autant d’effet ! » Je n’en pouvais plus. » Gaëlle.

« Et alors jeune homme? »

« Balbutiant de plus belle, j’ai porté ma main à mon entrejambe pour dissimuler maladroitement mon trouble. Élise s’est approchée de moi et j’ai fermé les yeux, m’attendant à recevoir une gifle. » Jérémy.

À retrouver sur notre plateforme VOD 

Parties fines entre hommes dans un bar où la sensualité du cuir associé à ces apollons chauds bouillants vous donneront l’irrésistible envie de traverser votre écran pour les rejoindre


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kemoil.ru