10 trucs pour bien débuter dans l’échangisme


Clarisse Luiz 11 juin 2019

Attitudes, vocabulaire, tenue… Si le libertinage et l’échangisme sont passés dans le langage courant de notre sexualité, les débutants peuvent avoir beaucoup de questions au moment de se lancer (pour de vrai!).

Notre sexualité est rythmée par des tendances, qui finissent souvent par banaliser certaines pratiques. Le libertinage et l’échangisme sont passés par cette case « tendance ». Selon une étude réalisée par l’Ifop pour le site de rencontres CAM4 en janvier 2017, 5 % des Français ont déjà testé l’échangisme et 7 % ont déjà fréquenté un lieu échangiste.

1- Les règles d’or de l’échangisme

Chaque pratique possède ses propres règles du jeu. Celles de l’échangisme sont claires et sont fondées sur lerespect mutuel et le consentement.

Pour éviter tout malentendu, il est de bon ton de, préalablement, mettre en place un « safeword » au sein du couple. Le mot qui stoppe tout et qui évite de regretter sa soirée. Une fois ce mot prononcé par l’un ou l’autre dans le couple, on sait que cela met fin au jeu et qu’il est temps, soit de quitter le lieu, soit de changer de partenaires.

2- Seul(e) ou en couple

Là encore la réponse est simple : en couple. Dans échangisme, il y a échange. Il est donc indispensable d’en parler avec son/sa partenaire en amont. Notamment se fixer les limites. Ce que l’on s’autorise et ce que l’on s’interdit. Faute de quoi, la petite soirée sympathique risque de virer au drame. La plupart des clubs n’acceptent pas les femmes ou les hommes seuls, question d’équilibre. Les célibataires curieux ou friands de ces endroits trouvent ainsi des « amis » pour les accompagner.

3- La population d’un club

La grande question que l’on se pose dès le début reste bien de savoir, qui l’on va y rencontrer. Qui fréquente ce genre d’établissement ? Il suffit d’aller y boire un verre pour s’apercevoir que la réponse est : tout le monde !

4- Y aller pour voir

En dehors des règles à connaître, il y a la réalité des conseils. Comme aucun règlement n’oblige à participer, le meilleur moyen de savoir si le principe convient, c’est de s’y rendre. Il s’agit de vérifier que la réalité correspond à son fantasme.

5- Pas de consommation obligatoire…

En dehors d’un verre, comme dans n’importe quel établissement, il n’y a aucune obligation de baiser. La politique du consentement faisant loi, ce sont les clients/participants qui décident du passage à l’acte… Ou pas. La seule contrainte reste la courtoisie et la politesse. Un club échangiste n’est pas une salle de spectacle, on ne commente pas, et on ne se moque de personne.

6- Voir et être vu

Si le principe de l’échange et du partage est constant, celui du voyeurisme et de l’exhibition n’est jamais loin. Les coins câlins sont généralement ouverts. Ce qui implique que l’on vous verra en pleine action. Cela fait partie du « jeu ». Certains viennent même pour voir davantage que pour participer. Il faut en être conscient et pouvoir l’accepter. 

7- Respecter le « dress code »

Parmi les règles de base de l’essentiel des clubs libertins, celle du « dress code » est importante. Il faut être bien habillé pour entrer. Et élégamment sous-vêtu. Le maître-mot, reste le chic. Élégance et glamour à tous les étages.  

8- En club mais pas que…

Lorsqu’il est question d’échangisme, le club n’est pas la seule option. Certains couples aiment aussi pratiquer en privé. Il existe, dans le domaine, une très forte activité sur le Web, qui permet de trouver des partenaires sur des sites ou forums. Mais aucun de ces sites ne peut garantir une absolue sécurité. Dans ce sens le club est souvent plus rassurant.

9- Sortir couvert 

Le préservatif est obligatoire. La plupart des clubs en fournissent autant que nécessaire, puisqu’il faudra toujours veiller à changer de capote quand on change de partenaire ou d’orifice.

10- Personne ne se promène nu

Autre interrogation récurrente, la nudité. Est-ce que les gens se promènent tout nus dans un club libertin ? Non, mais cela permet de distinguer deux grandes familles de clubs. Les premiers ressemblent à des bars ou à des boîtes de nuit. Les seconds sont calqués sur le modèle des saunas-hammams. Là encore, la serviette ou le paréo sont de mise en dehors des lieux d’action (bar, piste de danse). Dans les deux cas également, ces espaces sont clairement délimités par rapport aux coins câlins (zones dédiées au sexe). 

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Interview de Charlotte, jeune libertine de 22 ans

Le quotidien d’un couple libertin


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kemoil.ru