Agrandissement du pénis : l’opération inutile


Clarisse Luiz 13 mai 2019

La pénoplastie ne serait pas la solution idéale pour vous sentir mieux dans votre slip ! Une étude britannique nous met en garde…

Agrandissement du pénis : l'opération inutile - kemoil.ru

Le nombre d’hommes ayant recours à la pénoplastie est faible, surtout si on le compare aux statistiques de la chirurgie intime chez les femmes. Si l’on en croit les chiffres du Dr Gilbert Vitale, président de la Société française des chirurgiens esthétiques plasticiens, ils étaient 513 à y avoir recours en France en 2018. Alors que les chirurgiens promettent des miracles et que la pénoplastie se répand de plus en plus, des experts britanniques ont prouvé que la réalité est tout autre. C’est dans la revue   que ces chercheurs du King’s College of London ont publié les résultats de leur étude…

Vraie opération ou arnaque ?

Pratiquée uniquement dans les hôpitaux privés, l’opération peut couter jusqu’à 40 000 livres. Ça fait cher pour avoir un engin XXL, certes. Si ça valait le coup, notre avis serait plus nuancé, mais le taux de satisfaction est très bas. Seul 20% des 1192 hommes interrogés se disent satisfaits de leur opération. Pour les autres, l’opération est décevante et les séquelles difficilement supportables.

Pénoplastie : séquelles et complications

L’intervention est particulièrement douloureuse et elle entraine toutes sortes de complications : déformation du pénis, dysfonctionnement érectile, raccourcissement de l’organe… Bref, c’est tout l’inverse de l’effet tant attendu. « Au final, l’homme se retrouve souvent avec un pénis déformé », explique Gordon Muir, urologue à l’hôpital King’s Colleger au . Bien dommage en effet de constater qu’après une opération censée agrandir le pénis, il rétrécisse…

Quand les médecins profitent de vos complexes

Gordon Muir pointe du doigts les chirurgiens « coupables » de ce genre d’opérations : « Ce sont des charlatans qui s’attaquent à des hommes vulnérables ! », s’indigne-t-il. Surtout que l’étude a révélé que la plupart des hommes qui souhaitent subir cette intervention ont un pénis de taille moyenne. Mais à 40 000 livres l’opération, il n’est pas étonnant que les chirurgiens ne dissuadent en général pas les patients.

Cette étude est l’occasion de rappeler que ce n’est pas la taille qui compte, et qu’elle n’influe ni sur la fertilité ni sur le plaisir sexuel.

Si vous pensez avoir le syndrome du vestiaire, n’hésitez pas à lire nos articles !

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Taille des mains et des pieds = taille du pénis : mythe ou réalité ?

L’huile dans le pénis : la nouvelle tendance déconseillée par les médecins 


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kemoil.ru