Le bâtonnet exfoliant : la nouvelle lubie de l’industrie de l’hygiène intime


Clarisse Luiz 11 avril 2019

Des médecins alertent sur cette pratique qui consiste à exfolier son vagin à l’aide d’un stick aux effets presque magiques.

Drôle d’idée que d’exfolier son vagin, n’est-ce-pas ? Pourtant c’est bien ce que la marque Jamu Stick propose avec un bâtonnet soi-disant miracle. La promesse de ce stick spécial vagin : garder son vagin propre et en bonne santé en le débarrassant des peaux mortes et des sécrétions malodorantes. Il permettrait même de rajeunir et de « resserrer » son vagin…

Un produit dangereux

Le corps médical est formel : le Jamu Stick est mauvais pour la santé. « Il n’y absolument aucune preuve scientifique des bénéfices qui sont vantés. Nous ne connaissons pas exactement la composition chimique de ce produit, donc vous n’avez absolument aucune idée de ce que vous mettez à l’intérieur de votre vagin. Vous ne pouvez pas non plus savoir quels en seront les effets à court ou à long terme », expliquait le Docteur Shazia Malik au

Si l’envie d’utiliser ce petit bâtonnet vous trotte toujours en tête, il est tout de même important de vous rappeler ce que vous risquez :

  • Un assèchement des muqueuses à l’origine de brûlures et d’inconfort lors des rapports sexuels.
  • Un dérèglement de la flore vaginale. 
  • De l’eczéma.
  • Une augmentation du risque de vaginose.
  • Une augmentation du risque d’attraper une IST. 

Un marketing de l’intime fondé sur les peurs des femmes

Les professionnels s’accordent pour dire que ce nouveau venu dans la gamme des produits d’hygiène intime féminine est mauvais voire dangereux pour la santé. Cette obsession constante sur l’odeur de la femme pousse les entreprises à vendre toutes sortes de produits destinés à parfumer leur intimité comme les serviettes antiodeurs et les tampons parfumés. Pourtant le sexe féminin n’est pas sale, et tous ces produits d’hygiène intime renforcent à tort l’idée que le vagin doit être toiletté !

Et les hommes alors ?

Si l’hygiène intime des femmes est souvent abordée, celle des hommes en revanche est presque toujours passée sous silence. Pourtant, le vagin, en tant qu’organe interne auto-nettoyant n’a pas besoin de tous ces produits. Le pénis, lui est beaucoup plus sujet à l’accumulation de saleté en particulier sous le prépuce. En cas de manque d’hygiène, une substance blanche appelée smegma peut apparaitre et causer une infection du gland.

Alors pourquoi parle-t-on si peu des produits d’hygiène intime masculins pourtant bien plus nécessaires ?

La peur de ne pas sentir bon est beaucoup moins inculquée aux hommes et donc forcément moins vendeuse. L’industrie de l’hygiène féminine qui pèse aujourd’hui plus de 36 milliards de dollars aux États-Unis a été fondée sur la crainte des femmes de ne pas sentir « le frais ». Cette exploitation commerciale et sexiste des peurs infondées des femmes les pousse à acheter toujours plus de produits inutiles pour rendre leur vagin plus « désirable » aux yeux de leurs partenaires, quitte à mettre leur santé en danger.

(Photo à la une : )

À lire aussi…

Le vagin n’est pas sale, bien au contraire

Prévenir les mycoses vaginales


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kemoil.ru