Pourquoi j’ai mal après un rapport sexuel ?


Clarisse Luiz 18 mars 2019

Comment expliquer ces douleurs intimes, qui ne surviennent pas pendant le rapport sexuel mais après ?

douleurs rapport sexuel - kemoil.ru

Après un rapport sexuel, certaines femmes se plaignent de douleurs ressenties au niveau du clitoris, du bas-ventre et de l’utérus. D’autres déclarent également avoir des maux de tête. Ces douleurs peuvent être le symptôme d’un problème physique plus ou moins grave mais elles nécessitent quand même de consulter un professionnel.

« Selon les situations, une prise en charge sexo-psychologique peut également s’avérer nécessaire pour surmonter les conséquences psychologiques possibles des douleurs répétées (troubles du désir, de l’excitation ou de l’orgasme) », rapporte Ellen Weigand responsable du site .

Le sexe de votre partenaire est particulièrement gros

« L’anatomie joue un rôle important dans la douleur après un rapport sexuel », , spécialiste en urogynécologie.

Un pénis trop imposant peut entrainer un traumatisme du plancher pelvien pouvant causer des crampes après le rapport sexuel. Il faut que votre vagin soit dilaté pour éviter ce traumatisme et rendre vos débats encore plus satisfaisants.

Infection urinaire

Selon la , 1 femme sur 5 souffre d’une infection urinaire à un moment de sa vie et 80% d’entre elles surviennent après un rapport sexuel. Pendant un rapport, les mouvements du pénis dans le vagin favorisent le passage de germes extérieurs à l’intérieur du vagin, responsables de l’infection.

C’est pour cette raison qu’il ne faut jamais passer d’un rapport anal à un rapport vaginal car la flore intestinale comprend certains organismes qui n’ont strictement rien à faire dans un vagin. Également pour éviter les infections, un passage aux toilettes après chaque rapport s’impose pour évacuer les bactéries !

À lire aussi >> Zoom sur les infections urinaires

Kyste ovarien

La plupart des kystes ovariens sont bénins et ont tendance à guérir en quelques mois sans même que vous sachiez que vous en aviez un. Malheureusement dans certains cas, les kystes ovariens déclenchent des douleurs dans le bras-ventre. Dans ces cas-là, il faudra absolument consulter votre gynécologue qui devra vous faire une échographie pour confirmer que vous avez un kyste. Si la douleur devient trop forte, vous devrez probablement subir une intervention chirurgicale pour l’enlever.

Endométriose

Si les douleurs sont présentent au niveau du bas-ventre et de l’utérus, c’est généralement symptôme d’endométriose. Sur les 1 femme sur 7 qui en souffrent, toutes ne ressentent pas de douleur après un rapport sexuel. L’endométriose n’est pas curable, mais les médicaments et la chirurgie peuvent soulager les symptômes.

À lire aussi >> L’endométriose touche 180 millions de femmes

Le frottement

Lorsqu’un rapport sexuel dure longtemps, il arrive un moment où la femme ne mouille plus. Les frottements créés à l’intérieur du vagin se révèleront de plus en plus douloureux. Pour les éviter, pensez à utiliser un lubrifiant ! 

À lire aussi >> Comment bien choisir son lubrifiant ?

Des ongles trop longs

Quel fléau les partenaires avec des ongles trop longs… Heureusement, les micro-coupures vaginales, bien qu’elles soient assez inconfortables guérissent très rapidement. Donc si vous avez une gêne qui dure depuis plus de 2 mois ce n’est pas normal et il vaut mieux consulter un médecin.

La liste n’est évidemment pas exhaustive. Les causes de douleurs post-coïtales sont multiples (IST, mycoses, sècheresse vaginale…). Si vous en souffrez il est important d’en parler à un professionnel de santé.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Tout savoir sur la sécheresse vaginale

Vulvodynie : et si votre vagin était déprimé ?

Étiquette:

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kemoil.ru